Métavers

Rencontrez les créateurs du Metaverse : Clammy, créateur de NFT

Par Yves Binaire , le mardi, 15 novembre 2022, 16h20 - 5 minutes de lecture
Untitled Meet the Metaverse Creators NFT Creator Clammy

Clammy est l’un des membres les plus actifs de Decentraland en ce moment. Son espace Twitter et celui de Michi Todd, No Pants Friday, rassemblent des créateurs pour parler des défis récents et des nouvelles à venir, et constituent un espace sûr pour tous ceux qui créent.

Beaucoup de choses ont changé depuis Clammy a rejoint l’espace. Lui et sa femme ont récemment lancé le projet NFT Still More Monsters, qui profite aux utilisateurs de Decentraland avec des wearables et des emotes. Et oui, il est le gars qui est connu pour son iconique eau du bain à porter.

Quand avez-vous rejoint Decentraland, et comment avez-vous commencé à créer ?

J’ai commencé à créer Decentraland en décembre 2021. J’ai vu que l’on pouvait gagner de l’argent en jouant au poker sur glace sur Decentral Games et j’ai voulu essayer. J’ai plongé la tête la première dans leur incroyable communauté, et je n’ai pas regardé en arrière depuis.

Peu après, j’ai réalisé qu’il y avait tout un monde en dehors des salles d’Ice Poker. J’avais un objectif follement ambitieux : être le premier à vendre de l’eau de bain dans le Metaverse ! C’était l’occasion d’en savoir plus sur les wearables et cela a déclenché la passion que j’ai aujourd’hui, apprendre à construire, animer, concevoir et créer des wearables.

Comment est né le vendredi sans pantalon ?

No Pants Friday était en fait un espace Twitter que Michi Todd animait depuis des mois avant que je n’en devienne le co-animateur. Il est rapidement devenu un espace sûr pour les créateurs de la communauté Decentrland, où ils pouvaient poser des questions et obtenir des informations importantes, tout en s’amusant !

Votre espace Twitter et celui de Michi Todd rassemblent les créateurs de Decenraland les plus influents. Pouvez-vous nous parler de ce que vous avez appris d’eux ?

C’est une question très difficile pour moi, car j’ai l’impression que chacun apporte quelque chose d’unique à la table. Je dirais que c’est la cohérence dans tout ce que vous faites. Même si ça ne marche pas maintenant, persévérez et perfectionnez votre art – les gens le remarqueront !

Comment votre projet, Still More Monsters, est né ? Quelle est l’idée derrière ce projet ?

J’avais déjà fait une collection NFT sur le thème des pirates avant la collection Still More Monsters. Cependant, le fait de lancer une collection de 10 000 dollars ne me donnait pas vraiment l’impression de construire une communauté.

Puis ma femme jk47eth et moi avons eu l’idée de faire une collection de Monstres Inc. pour adultes. Au lieu de sortir une énorme collection, nous sommes capables de faire grandir notre communauté en sortant quelques NFTs dans la collection par génération.

Chaque génération sera plus chère que la précédente, donc s’y prendre tôt vous aidera sur le long terme.

Vous combinez les NFTs traditionnels avec les NFTs de Decentraland. Tous les détenteurs reçoivent un lot de wearables et d’emotes Decentraland. Voyez-vous cela comme une utilité permanente ?

Oui ! Ce sera certainement une utilité permanente, tout comme l’acquisition de terrains dans les principaux métavers. Il s’agit également de créer un espace d’événements/de manifestations auquel tous nos titulaires pourront s’inscrire et qu’ils pourront utiliser à leur guise. Personnellement, j’aime collaborer avec toutes sortes d’artistes pour ajouter de la valeur à la communauté et défendre d’autres artistes étonnants dans l’espace.

Comment imaginez-vous la vie à Decentraland après 5 ans ?

J’adorerais voir Decentraland en RV. Je pense que la RV contribuera vraiment à catapulter le secteur de la mode numérique dans son ensemble.

Quel est le plus grand défi pour vous en tant que créateur ?

Pour moi, c’était juste d’avoir le courage de faire ce premier saut pour créer, en sachant que je n’ai personne derrière moi, et que je fais ça juste pour moi. Et si d’autres l’aimaient, tant mieux ! Mais je savais que je n’allais pas gagner beaucoup d’argent, mais si je continuais, peut-être que quelqu’un le remarquerait un jour.

Des conseils pour les personnes qui envisagent de se lancer dans Decentraland ?

Dites oui à toutes les opportunités qui se présentent à vous. Vous ne savez jamais quelles portes peuvent s’ouvrir à vous.

Quels sont vos projets d’avenir ? Peut-être quelque chose d’excitant sur lequel vous travaillez ?

Nous travaillons actuellement sur le QG de Monster à Decentraland, construit par Michi Todd. Nous avons choisi Michi parce qu’il est un nomade du web3, ce qui lui permet de découvrir une architecture étonnante à travers l’Asie et de la transposer dans le Metaverse.

Nous avons une collaboration surprise qui sortira bientôt, et ce sera un wearable Mythic et un autre airdrop pour nos détenteurs car nous savons que tout le monde ne pourra pas obtenir le wearable Mythic (1 pièce sur 10 fabriquée) !

Les 3 meilleures choses à faire en ce moment à Decentraland ?

  1. Jeux de la Décentralisation
  2. Événements communautaires avec des amis
  3. Explorer (on ne sait jamais ce que l’on va trouver !)

Clammy Wammy

Quel est l’avenir des wearables, dans l’ensemble ? Voyez-vous des synergies avec d’autres mondes virtuels, peut-être ?

Pour moi, l’avenir des wearables sera basé sur la mode et la représentation numériques. Les grands noms de ce secteur étaient là dès le début.

Pour ce qui est de la synergie et de l’interopérabilité, il faut permettre à nos vêtements de voyager avec nous à travers le Metaverse. C’est comme ça que je vois le Metaverse. Je suis très impatient de voir qui pourra résoudre ce puzzle complexe !

Yves Binaire

Pionnier du minage et hardcore Gamer acharné, mon temps est partagé entre la rédaction d'articles sur les jeux vidéo, la veille et mon chat.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.