NFT

Voici ce que les NFT signifient vraiment pour les jeux Web3 Play To Earn.

Par Michelle Legame , le vendredi, 12 août 2022, 10h12 , mis à jour le vendredi, 12 août 2022, 10h18 - 5 minutes de lecture
Web3

Il est indéniable que le passage du Web2 au Web3 et l’essor du « metaverse » constitueront un tournant important dans nos vies en ligne. Cependant, il existe de nombreux projets et promotions vides et exagérés qui utilisent « Web3 » et « metaverse » comme de simples mots à la mode, offrant peu de choses au-delà de la promesse de faire de l’argent.

Ce problème est devenu omniprésent alors que la fonctionnalité de la blockchain continue de s’étendre au monde du jeu. De multiples projets ont été lancés qui semblent simplement greffer des éléments de blockchain dans des formules de jeu copiées-collées et les promouvoir comme s’il s’agissait d’innovations significatives. Cependant, la vérité est que tous les jeux n’ont pas besoin d’être axés sur les mécanismes de gain, et dans de nombreux cas, cela peut nuire au gameplay de base. Pour être plus efficaces, les jetons non fongibles (NFT) et les autres actifs doivent avoir une utilité significative dans le contexte du jeu, les incitations au profit restant en arrière-plan et n’étant pas promues comme l’argument de vente numéro un.

Ce n’est pas une question d’argent

Ce problème est aggravé par le fait que beaucoup de ces produits sont vendus avec l’implication que les utilisateurs gagneront de l’argent simplement parce que l’écosystème du jeu est basé sur les crypto-monnaies. Dans la pratique, il s’agit au mieux d’un pari. L’idée est popularisée par des histoires uniques de personnes qui s’enrichissent rapidement ; cependant, en réalité, pour chaque personne qui s’enrichit, il y en a vingt qui perdent tout, car les économies où tout le monde fait toujours des profits n’existent tout simplement pas, et le paradigme actuel du jeu Web3 n’est pas durable.

Les actifs et les échanges sous forme de jetons peuvent néanmoins faire partie d’une expérience de jeu exceptionnelle. Regardez le marché Steam, qui permet aux joueurs d’échanger des objets provenant de titres comme Team Fortress 2 et Counterstrike. Cet élément de marché est une amélioration des jeux concernés mais n’interfère pas avec les mécanismes réels. Le problème avec Steam est que tous les actifs sont verrouillés dans le jeu pour lequel ils ont été conçus, ainsi que sur la plate-forme elle-même, et c’est là que la blockchain peut faire avancer l’expérience.

Il s’agit de faire de meilleurs jeux

Au lieu d’être obsédés par cette technologie qui rendrait quelqu’un riche, les développeurs et les joueurs doivent commencer à réfléchir à la façon dont la blockchain peut rendre une expérience de jeu plus satisfaisante et, en fin de compte, donner plus de pouvoir aux joueurs. Prenons l’exemple des objets du jeu. En les transformant en NFT, les joueurs ont désormais la possibilité de les posséder réellement, de les déplacer hors de la plateforme ou de les échanger légalement à leur gré.

Là encore, il ne s’agit pas de dire que des objets spécifiques vont s’apprécier – bien que cela puisse être le cas – mais que la propriété réelle d’objets en jeu gagnés a une valeur en soi. Comparez cela à la plupart des modèles actuels où les ventes sont des événements ponctuels, et où les biens sont verrouillés sur le compte d’un joueur, ce qui signifie que lorsque les joueurs passent à autre chose, toute cette valeur disparaît tout simplement.

Les accessoires, les avatars, les terrains, la monnaie, et presque tout ce qui peut transmettre les mêmes avantages d’autonomie et de flexibilité. La tarification et la quantité de ces éléments doivent être soigneusement équilibrées, mais l’idée est que, lorsqu’ils sont bien faits, ces éléments devraient être en place pour apporter de la profondeur à une expérience de jeu qui aurait été encore agréable sans la blockchain.

Il est fort probable que les fonctionnalités de la blockchain continueront d’être intégrées dans les futurs titres de jeu ; le génie est sorti de la bouteille, et il n’y a pas de retour en arrière possible. De plus en plus de jeux utilisant la technologie Web3 voient le jour et les principaux développeurs de l’industrie du jeu vidéo ont commencé à la soutenir. L’adoption massive n’est qu’une question de temps.

Il est temps de commencer à utiliser les meilleurs éléments de ce que cette technologie peut faire pour les joueurs et les univers de jeu et d’aider les joueurs et les critiques de Web3 à comprendre que l’intégration de la blockchain n’est pas forcément une question d’argent. Les développeurs y parviendront, mais ils doivent commencer à s’engager avec les actifs décentralisés de manière réfléchie et innovante, et non comme un moyen bon marché d’attirer l’attention sur leurs projets.

 

Michelle Legame

Joueuse invétérée et principale rédactrice de ce site, je suis les évolutions des jeux vidéo au quotidien, et est une passionnée de cryptos. Vous pouvez me suivre sur Twitter.

Voir les publications de l'auteur