Métavers

Activision accusé de plagiat du skin NFT

Par Yves Binaire , le jeudi, 18 août 2022, 19h20 - 2 minutes de lecture
Activision 1

Le secteur des jeux vidéo est en train d’apprendre que si l’on peut transformer n’importe quoi en NFT, il faut avoir le droit de le faire. Plusieurs places de marché, dont GameStop, se sont même retrouvées à devoir retirer de leurs plateformes des NFT de jeux non autorisés.

Le dernier de ces incidents provient de Activisionqui a été accusé d’avoir mis en vente un skin qui était plagié et ajouté au jeu Call of Duty : Warzone.

Un cas de plagiat ?

Le skin prétendument plagié a été présenté pour la première fois dans Deadrop, un jeu NFT développé par Dr Disrespect. Les similitudes entre les deux skins ont été soulignées par des fans sur Twitter, qui ont été outrés par ce plagiat apparent.

Mais l’équipe derrière Deadrop a aussi été apparemment informée de l’incident. Robert Bowling, le chef du studio de Midnight Societyqui a développé Deadrop, a même tweeté que le studio aurait dû donner son nom au personnage s’il avait l’intention de copier son travail.

Le mois dernier, 10 000 NFT de personnages en jeu ont été distribués aux acheteurs précoces, appelés fondateurs, de Deadrop. Tous les personnages ont un design unique qui semble être influencé par les éléments suivants cyberpunk. Maintenant, l’un d’entre eux semble avoir été levé par Activision.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois qu’Activision est accusé de plagiat, puisqu’ils ont déjà retiré un skin Loyal Samoyed qui était très similaire à celui d’un autre développeur.

Yves Binaire

Pionnier du minage et hardcore Gamer acharné, mon temps est partagé entre la rédaction d'articles sur les jeux vidéo, la veille et mon chat.

Voir les publications de l'auteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.